Les chaluts

Avec les chaluts, c'est dans la poche !

Les chaluts sont de grands filets coniques en forme de sac ou de poche, remorqués par un navire, parfois deux ("en bœufs"). Quand il ont été tractés sur une durée suffisante, on les sort de l'eau pour vider la poche contenant le poisson capturé sur le pont ou directement dans la cale.

  • Chalut de fond : comme son nom l'indique, le chalut de fond est conçu pour capturer les espèces présentes au large sur et à proximité des fonds marins : poissons plats (sole), baudroie, cabillaud, églefin, merlan, langoustine, crevette….
  • Chalut pélagique : plus grand que le chalut de fond, il évolue en pleine eau, entre la surface et le fond, pour pêcher les espèces vivant en bancs concentrés (partout sauf en deça des 3 miles) : hareng, maquereau, thon, bar, anchois, sardine...
  • Chalut à perche : ce filet en forme de sac, fixé de chaque côté du bateau sur une armature rigide, est utilisé dans les zones estuariennes pour pêcher la crevette et en Atlantique, Manche, mer du Nord pour les poissons plats : plie, sole...

Qui dit chalut dit chalutier ! Leur taille et leur puissance sont des plus diverses. Les plus petits ont moins de 6 mètres. Ils disposent d’une puissance minimum de 50 CV et peuvent fonctionner avec 1 seul marin à bord. Les plus gros, les chalutiers-congélateurs, mesurent jusqu’à 150 mètres. Ils sont propulsés par de puissants moteurs de 4000 CV et emploient plusieurs dizaines de marins.

  • Une grande diversité des captures sur les espèces commercialisables.
  • Un effort de pêche contrôlable : le maillage de la poche de récupération est adapté à l’espèce ciblée.
  • Une technique modulable : la forme et l'ouverture du filet peuvent être modifiées pour limiter les captures de trop petite taille ainsi que les rejets.