Granville

Le port de Granville a longtemps été un grand port morutier, le premier de France à l'époque de Louis XIV. C'est aujourd'hui le premier port coquiller de France et le deuxième port de pêche de la Manche. Il peut accueillir des bateaux jusqu'à 18 m de large, 125 m de long et 6 000 tonnes de jauge. Sa flotille constituées de chalutiers et de caseyeurs pêche poissons, crustacés et coquillages au large de Granville et à proximité de l'archipel des îles Chausey.

Description du port

Elle alimente 43 mareyeurs réexpéditeurs, 8 réexpéditeurs transformateurs et 11 poissonniers détaillants.

En 1975, l’infrastructure portuaire a été complétée par la création d’un port de plaisance très prisé, idéalement situé dans la baie du Mont Saint-Michel.

Spécialités du port
  • Coquillages            8 794 T
  • Seiche                        527 T
  • Araignée de mer     210 T
  • Dorade grise         1 157 T
  • Roussette                  179 T
  • Raie                            127 T
  • Emisole                        82 T
  • Lieu jaune                   80 T
Le plus Pavillon France

Le dernier terre-neuvas, la Thérésa, fut détruit accidentellement le 11 avril 1933 dans l'écluse du port de Granville après être entré en collision avec un vapeur des Ponts-et-Chaussées.