Hareng

Le hareng vit en bancs dans les eaux peu profondes, froides et salées. On le retrouve souvent dans nos assiettes car c’est l’un des poissons les moins chers du marché.

Prix : €
De Octobre à Décembre Voir le calendrier des saisons
Le saviez-vous :
Au Moyen-âge, le hareng était considéré comme l’une des principales sources de protéines de l’alimentation quotidienne.
Conseil
Je le choisis
Je le déguste
Je le garde
Des écailles brillantes, des yeux translucides, non opaques et un corps fuselé sont les atouts d’un harengs frais. Le poissonnier, à votre demande, acceptera de l’écailler et de le vider par les ouïes si vous voulez le garder entier.
On le grille sans l’écailler. On le cuit en papillote ou à la vapeur. On le déguste en filets marinés à l’huile et servis avec des pommes de terre tièdes. Il peut être accompagné de pommes, leur goût acidulé rehausse la finesse de sa chair.
Le hareng se garde au réfrigérateur mais pas plus de 48 h. Sa chair fragile justifie l’habitude de le fumer ou de le saler pour le conserver plus longtemps. La congélation est possible mais 3 mois maximum afin de préserver sa saveur.
Santé
Apports nutritionnels pour :
100 g
Calories : 174 kcal
Graisses : 10,6 g
Cholestérol : 54,7 mg
Protéines :18 g
Nutriments et vitamines
Vitamine A : 5%
Vitamine B1 : 10%
Vitamine B2 : 27%
Vitamine B3 : 60%
Vitamine B5 : 15%
Vitamine B6 : 27%
Vitamine B9 : 3%
Vitamine B12 :548%
Vitamine C : 1%
Vitamine D : 107%
Vitamine E : 9%
De la mer à l'assiette
Il est surtout pêché dans les eaux scandinaves au chalut pélagique et à la senne.
Le plus
Le plus Pavillon France
Un poisson à petit prix, riche en protéines (près de 15 g pour 100 g), avec de bons acides gras (oméga 3) en abondance. Les œufs et la laitance du harengs frais se dégustent juste saisis à la poêle.