Maman, tu nous fais du poisson !?!

 

Autant le dire tout de suite, le poisson est indispensable à l’équilibre alimentaire et à la santé des enfants, à tel point qu’il est fortement conseillé d’en consommer au minimum 2 fois par semaine.

Comme la viande, le poisson est une excellente source de protéines. Il apporte aussi des minéraux (phosphore…), un grand nombre d’oligoéléments (iode, zinc, cuivre, fluor…) et de nombreuses vitamines (A, B, D, E…). Mais surtout, il contient naturellement les « bonnes matières grasses », les fameuses Oméga 3.


Mais le problème, c’est que le poisson, cela ne plait pas toujours aux enfants. Alors, on fait comment ? Et bien, on adopte des stratégies toutes simples et pleines de bon sens.


 

On arrête les arêtes !

Ce n’est un secret pour personne, les enfants détestent les arêtes. Qu’à cela ne tienne, choisissez en priorité des filets ou des poissons sans arêtes. Lieu, merlu, merlan, sole ou raie, roussette, coquille Saint-Jacques… toute une variété de poissons est à votre disposition. Vous pouvez demander à votre poissonnier de vous lever les filets. N’hésitez pas, c’est son métier, il le fera avec plaisir en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.
Pour être sûr qu’il ne reste pas d’arêtes, passez la paume de la main sur le filet et ôtez l’éventuelle intruse avec une pince à épiler. Pour les plus petits, émiettez le filet à l’aide d’une fourchette et retirez les arêtes à la main.
 

Préférez les poissons « doux »

Pour habituer les enfants à aimer le poisson, mieux vaut commencer par des espèces au goût peu prononcé, et qui ne dégagent pas d’odeur forte. Pour le hareng, donc, on repassera plus tard. Par contre, la sole, le cabillaud, la dorade, le lieu , la coquille Saint-Jacques, le poulpe sont parfaits pour débuter une histoire d’amour gastronomique.
 

Si c’est pané, c’est top, et c’est tout simple !

Avec nos petits renards, il faut savoir ruser et déguiser. Prenez un filet de poisson blanc. Passez-le sous l’eau, puis séchez-le avec du sopalin. Farinez-le et trempez-le dans du jaune d’œuf battu, roulez-le dans la chapelure ou une biscotte écrasée. Passez quelques minutes à la poêle et le tour est joué ! Ni vu, ni connu.
 

Revisitez les grands classiques qu’ils adorent

Vos enfants adorent les hamburgers, les parmentiers, les fajitas, les lasagnes ? A vous de vous en servir : prenez la recette classique, et changez juste la viande par un poisson au goût peu prononcé. Succès assuré !
Encore plus simple. Votre enfant a une sauce préférée ? Servez-la en quantité suffisante avec le poisson du jour et c’est gagné !
 

Choisissez leur accompagnement favori

Quand le poisson a du mal à passer, il est préférable de l’associer avec un accompagnement apprécié par les enfants. De la purée, des pâtes ou pourquoi pas des frites (le fish and chips, toujours en vogue) aideront vos petits bouts à se familiariser avec les bons produits de la mer.

Enfin, ne lésinez pas sur la présentation. Les enfants adorent les assiettes colorées et rigolotes, et ils sont la plupart du temps d’accord avec l’adage « plus c’est beau, plus c’est bon ».

D’autres recettes malines, gourmandes et rapides vous attendent dans la rubrique Pour les enfant ! de ce site. Allez-y vite !

 

Congélation

On ne peut pas forcément aller chez son poissonnier tous les jours.
Par contre, vous pouvez conserver votre poisson 2 jours au réfrigérateur ou encore le congeler.
L’idée est de ne pas le laisser trop longtemps au congélateur, car passé un mois, il perd en qualité nutritive notamment en oméga 3. Mais comme il faut manger du poisson plusieurs fois par semaine…